Mais qui es-tu, Guido Carrillo?

Depuis début juillet, Guido Carrillo est officiellement monégasque. Mais le prix de son transfert (8.8M€) attire les critiques. Pourtant l’Argentin est un homme respecté chez lui.

Le projet monégasque est maintenant clair. Recruter des jeunes talents puis les vendre au plus offrant (James, Kondogbia et d’autres prochainement). C’est dans cette optique-là que l’attaquant argentin Guido Carrillo a été recruté. Mais il faut le dire, les observateurs sont pour la plupart sceptiques sur le fait d’acheter un inconnu en Europe pour 8.8M€. Au contraire, en Amérique du Sud le jeune Argentin de 24 ans est considéré comme un futur grand. Qui croire?

Une lente mais sûre progression

Né en Argentine, à Magdalena, Guido Carrillo fait ses classes dans les rangs de l’Estudiantes de la Plata. C’est dans son club de cœur que Carrillo progresse et développe ses qualités de finisseur. Lors de la saison 2010-2011, ses bonnes prestations en équipe de jeunes paient, puisqu’il est convoqué pour évoluer avec l’équipe première, et y disputera 4 matchs.

Au fil des années, il gagne sa place au sein de l’effectif argentin. La saison 2011-2012 est ponctuée de 22 apparitions en championnat pour un but, la suivante de 29 matchs pour 4 buts. Lors de la saison 2013-2014, son entraîneur Gabriel Milito, frère de, lui donne les clés de l’attaque. Ce choix s’avère payant, car Guido Carrillo fait trembler les filets 14 fois, puis 18 fois la saison suivante, dont 7 buts en Copa Libertadores. Durant ces deux saisons, l’Argentin montre l’étendue de son talent, attirant aussi les convoitises de Porto et de l’OM, en Amérique du Sud. Superbe renard des surfaces, excellent de la tête, bonne détente, buteur aussi bien du droit que du gauche et omniprésent dans la surface.

Adoubé par Trezeguet et Forlan mais toujours pas international

Avec toutes ces qualités, pas étonnant qu’il s’attire des compliments de toutes parts, que cela vienne de ce bon vieux Trezeguet (« C’est un jeune joueur prometteur qui sort d’une excellente saison »), de Carlos Bianchi (« Il a du flair et n’hésite pas à se sacrifier pour l’équipe. Il a une mentalité très professionnelle ») ou bien de Diego Forlan (« Il marque beaucoup, avec une belle variété, capable de marquer de l’extérieur de la surface, mais aussi d’être bon de la tête. Il me fait penser à Van Basten. »). Pourtant, fait étonnant, il n’a toujours pas été sélectionné avec l’Argentine. Mais cela peut simplement  s’expliquer par le fait que l’attaque argentine soit surpeuplée (Messi, Aguero, Higuain, Tevez ou Di Maria pour ne citer qu’eux). Il devra donc faire ses preuves en Europe pour espérer porter un jour le maillot de l’Albiceleste. En l’occurrence, cela passe par une superbe saison à Monaco.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s